KeyForge

Quand Richard Garfield, l'auteur de Magic the gathering, jeu le plus influent des 25 dernières années, crée une nouvelle oeuvre, il est naturel de vouloir en savoir plus.
Ayant interviewé Richard Garfield récemment, et Asmodée ayant eu la gentillesse de m'en envoyer un exemplaire, je vais vous livrer non seulement ma première expérience, mais également celle de Matthias Lamoureux qui a été très séduit par le jeu. 

 

A l'origine

 

Richard Garfield a eu l'idée de KeyForge il y a environ 20 ans, avec l'ambition de réduire la course aux cartes rares des jeux de cartes à collectionner mais également afin que chaque joueur s'adapte à son propre deck.

     

"Mon espoir est que lorsqu’un joueur récupère un deck, il devienne expert de la façon de jouer ce deck en particulier, autant avec ses forces qu'avec ses faiblesses. Ça serait différent des autres jeux de cartes à collectionner où les joueurs ont l’impression qu’ils ne peuvent concourir sans pourchasser un ensemble de cartes particulier pour construire un deck spécifique."

Richard Garfield

 

 

Une idée allant à l'encontre de ce qui avait fait son succès tout en gardant une idée de stratégie ayant engendré tellement de jeux depuis,
C'est là une des caractéristiques de Richard Garfield, se renouveler avec succès tout en restant lui-même.

Bien que célèbre avec Magic, il n'en est jamais resté à ce succès mais a continué à produire d'autres jeux comme Net Runner, Roborally, King of Tokyo...

Combiner, gérer, s'adapter face au hasard tout en gardant un aspect humoristique très marqué.

 

 "Quand je joue à Magic, j’aime jouer avec des cartes que je trouve sous-estimées plutôt qu’avec celles que tout le monde pense être les meilleures. L’inattendu nous fait rire et montre une nouvelle profondeur dans les jeux. C’est de là que proviennent les meilleures histoires.

 

En surface cela semble sous-entendre que j’aime les jeux avec beaucoup de hasard, et c‘est le cas, mais pas exclusivement. L’inattendu peut aussi trouver ses racines dans les jeux déterministes complexes ; aux échecs une ouverture ou une ligne de jeu inattendue est passionnante."



Richard Garfield

 

Alors que pouvait nous apporter Richard Garfield au delà de l'extrême richesse de Magic? 
 

Créer un jeu unique, une ambition incroyable ne serait que par l'appellation même. Attendez-vous à ce qu'on vous attende au tournant si vous annoncez ceci!

Tellement de (fausses) révolutions sont annoncées semaine après semaine! 

 

"Mon jeu est nouveau parce que ceci... notre création est géniale parce que cela..."

 

Voyons donc cette unicité plus précisément 
 


Un jeu unique

 

La particularité de KeyForge ne se trouve pas forcément dans sa mécanique mais dans le matériel que vous allez avoir. 

En effet, chaque deck de KeyForge est unique! 

Par un tirage aléatoire de cartes comportant 3 familles sur les 7 existantes, votre jeu sera différent de celui de vos amis, et donc il vous sera demandé de vous adapter à celui-ci!

 

Impossible de choisir sa stratégie à l'avance ou de se reposer sur ses lauriers, il faudra à chaque nouveau deck redécouvrir une nouvelle manière de gagner en vous adaptant à vos cartes!

 

Mais ne vous sentez pas immédiatement perdu!

 

En effet KeyForge fourni 2 decks de base permettant de s'approprier le jeu, chaque carte étant presque toute en un seul exemplaire, il vous faudra bien lire les cartes lors de vos premières parties mais les textes étant plutôt simples et les mêmes capacités revenant régulièrement, il est assez aisé de s'habituer à ces decks de base.
 

Un deck de base ainsi que le matériel présent dans la boîte de base de KeyForge

Ici, les 2 decks uniques fournis dans la boîte de base.

 

 

Les decks de base sont assez différents, l'un très agressif, l'autre tentant plus de défendre demande je pense plus d'expérience pour être maitriser, ce qui crée pour l'instant il semblerait un avantage au deck Onyx chez de nombreux joueurs.

Rappelez-vous qu'à Magic par exemple, il vous est conseillé de commencer avec un deck simple, agressif du type mono rouge, puis de découvrir plus tard des decks plus lents, plus complexes, j'ai l'impression que c'est ici un peu la même chose.
Nous verrons avec le temps et suivant l'expérience des joueurs, comment cela se rééquilibre au fil du temps car j'imagine que l'éditeur avait du prévoir cela.

La mécanique

Je ne vous présenterai pas la mécanique dans son ensemble, simplement sachez que le but est de forger 3 clés, clés que vous obtiendrez grâce à des ambres.

Sachez également et c'est l'un des grands intérêts du jeu, c'est que vous devrez à chaque tour choisir la famille (la couleur en somme) que vous souhaitez jouer que ce soit pour jouer, attaquer ou vous défaussez de cartes.

Vous allez donc vous confronter à de gros dilemmes comme attaquer ou poser d'autres créatures d'une autre maison que vous aviez garder en main.

Ou bien défausser des cartes inutiles mais certainement perdre un tour...  

Dans tous les cas, il est intéressant de poser ou jeter des cartes afin de renouveler votre main qui sera toujours refaite à 6 cartes à la fin de votre tour.

Si vous souhaitez l'adresse de Matthias afin de cambrioler sa belle table de jeu et ses decks, veuillez me contacter en mp. 

Encore une fois, le maître mot est Adaptation!

Ce qui permet au jeu une longue durée de vie, mais également l'envie d'y replonger souvent afin d'effectuer la revanche après une défaite par exemple. 

 

Ne rentrons pas plus dans les subtilités mécaniques, le plus simple étant de les découvrir en jouant. 
Mais sachez que les fans de Magic y retrouveront plusieurs points communs avec également de grandes différences : pas de terrain ni de mana, pas de sort joué durant le tour adverse etc...ce qui par exemple à beaucoup plu à mon épouse.

Un jeu plus simple sur ses bases, plus accessible mais dont la profondeur de jeu se trouvera dans vos choix. 

Intéressons-nous un peu plus aux decks uniques

Les différents decks de Matthias et donc des différentes combinaisons de famille que cela peut engendrer

 



Chaque paquet aura donc un nom et un dos unique, avec un patchwork de cartes lui aussi unique.

Cela peux donner des noms assez drôles que vous pouvez découvrir sur le facebook de keyforge où les joueurs aiment partager leur nouveau deck.

 

Afin de parler au mieux de ses decks uniques, je laisse la main à Matthias Lamoureux, qui aura eu plus de temps que moi afin d'en essayer plusieurs. 

 

 

 

Matthias, Lamoureux de KeyForge*

 

"Deux nouveaux Archontes allaient s’affronter pour être le plus rapide à la forge des clés : Jeremiah le Cryptique, Malfrat du Refuge et Q. N. Crowe, Scribe de la vertu. Le point remarquable de cette rencontre était que les deux adversaires avaient autour d’eux des alliés Dis, Mars et Ombres ! Le combat a été épique, et bien que Crowe ait fait beaucoup de dégâts avec Mars et Dis, les Ombres de Jeremiah ont volé moult Aombres et fini par forger les trois clés en une cinquantaine de minutes. Quelques nouveaux points de règles (purge, archive, etc.) nécessitaient précision. 


La vie du Creuset est trépidante, et un nouveau caveau a fait l’objet d’un affrontement mythique ! Darius Taggart, Protecteur de Jintolagoon contre Uther « Psycho », Assistant du Port. Le premier était ami de Mars alors que le second de Dis, mais les deux partageaient leurs accointances avec les Ombres et les Logos. Le match a été plus court, quarante minutes à peine, les règles étaient maîtrisées, la bataille fluide. Un coup de maître de Darius a permis, grâce à l’action des Ombres « Trop à protéger », de récupérer 8 Aombre d’un coup ! Uther ne s’est jamais remis d’être passé de 14 à 6 en un seul tour… Les deux dernières clés ont été forgées lors des deux prochains tours, malgré les efforts d’Uther… 

 

 La journée sur le Creuset s’est terminée paisiblement mais de nouveaux secrets restent à découvrir, et très vite des Archontes vont se retrouver et forger des clés, j’en suis convaincu.


Tout d’abord, je le dis tout net, j’ai aimé KeyForge. Je me suis amusé et ça m’a plu. Les règles sont simples, les cartes sont claires, jolies, et permettent de faire des choses vraiment sympa et inattendues… La mise en place est rapide et la partie débute vraiment tout de suite…"



Matthias Lamoureux, joueur de Keyforge depuis 1805

 

Comparaison n'est pas raison 
 

Avouons le sans vergogne, j'ai immédiatement comparé KeyForge avec Magic!

Ayant découvert Magic en 1994, il m'était difficile de ne pas réaliser cette comparaison ne serait-ce qu'inconsciemment!

Avouons également que je porte Magic très haut dans mon coeur, de part les souvenirs de jeunesse que j'en ai mais bien évidemment pour son extraordinaire richesse ludique! 

 

Mais comparaison n'est pas raison, Richard Garfield bien qu'étant parti d'une idée liée à Magic,il a voulu s'en défaire par la politique de deck unique mais également par une mécanique troublante pour un joueur de Magic. 

Impossible d'enchaîner toutes les cartes de sa main, il faut réaliser des choix, pas de combo préparée à l'avance! Pas de deck fignolé durant des heures! Non!

Les deux jeux sont donc à la fois complétement distincts et à la fois éternellement liés de part leur filiation. 


Pour l'anecdote,  chaque Deck de KeyForge est composé de 37 cartes soit le nombre moyen d'un deck de Magic si l'on en retire les terrains.​




La polémique de la règle

Une polémique a éclaté le jour de la sortie du jeu sur les réseaux sociaux, soit dit en passant bien souvent en manque de sensations fortes.
Il n'y aurait pas la règle du jeu à l'intérieur!
"Drame!", "Honte sur l'éditeur!", "Arnaque!", "Attaquons en justice" disaient même certains en invoquant la loi...

Alors qu'en est-il vraiment? réalité ou calomnie? 

 

La règle est bien présente dans la boîte, mais précisons le, la règle de base seulement, elle explique comment jouer avec les decks de base, et donc rien ne vous empêche de jouer lors de l'ouverture de la boîte!

Les règles avancées, elles, sont disponibles sur le site de l'éditeur.

 

Alors pourquoi cette initiative?

 

Fantasy flight games n'a pas été radin sur le papier et l'encre, non, et l'éditeur est d'ailleurs reconnu pour la qualité de son matériel. 
J'y vois une réelle volonté de l'auteur et l'éditeur afin d'amener KeyForge vers un large public. Il me semble important de ne pas effrayer le joueur occasionnel ou en tout cas pas encore expert à ne pas se retrouver déborder devant un livret de 53 pages!

Souvenez vous des livrets de règle avec un tas d'explications à Magic! Il fallait être motivé avant de jouer! 

Ici, le jeu se veut simple et accessible.  

 

Alors on peut estimer cette décision "couillue", mais pas du tout radine ou irrationnelle, et même si j'aurais préféré pour ma part avoir l'ensemble, peut être en 2 livrets distincts (comme Star Realms par exemple), je comprends l'effet recherché ici et il ne me choque pas. 
 


 

Prix 

 

Certains ont parlé du prix. 
Prétextant que 40 euros pour 2 jeux c'est cher.
Remettons les choses à leur place tout d'abord, il y a bien 4 decks dans la boîte de base, et si certains par snobisme ne souhaitent pas s'intéresser aux decks de base, ils permettent clairement de passer du bon temps à jouer.
 

Constatons également qu'à notre époque (je vais faire le vieux c.. ) les gens ne prennent plus souvent le temps de découvrir un jeu, ils y jouent 1,2 3 fois et le range sur une étagère suédoise. 

KeyForge fait partie de ces jeux (comme Magic) que vous allez investir, découvrir, redécouvrir et dont vous allez pouvoir profiter durant de nombreuses heures. 
 

KeyForge me semble donc d'un très bon qualité prix sachant que vous le trouverez facilement à 33 euros au lieu de 40. 

Une conclusion peut en cacher une autre

 


Conclusion de Matthieu Lamoureux
 

Très habitué à Star Realms, où le jeu se découpe en phases, là j’ai pu dès le début faire des choses rigolotes… La dynamique aussi est efficace, choisir sa maison et jouer ses cartes donne un contrainte vraiment originale. De plus comme la zone de combat tourne assez rapidement, on se prend à jouer la même famille plusieurs fois d’affilée pour profiter des effets de nos créatures tant qu’elles sont là. Le choix aussi d’envoyer nos créatures moissonner plutôt que combattre est aussi intéressant et je me suis surpris à moissonner bien plus que ce que j’imaginais au départ. J’aime bien le côté opportuniste du jeu, des combos que l’on prévoit (un peu) ou qui arrivent au bon moment. La mécanique de combat aussi est vicieuse, le fait que les deux créatures prennent des dommages en même temps peut être assez subtile à gérer... 
 

Ensuite, si l’on parle de l’édition, je trouve les illustrations très réussies, et les cartes de bonne facture. Par contre, j’avoue que les punch c’est un peu cheap : au moins pour les Aombres, on aurait bien vu des petits cristaux translucides, façon Conan, surtout dans une boîte à 40 € ! Mais encore plus, je trouve très dommage que l’on doive télécharger les règles complètes sur leur site ! Alors, certes, on sent bien que ça va évoluer, qu’il va y avoir des errata, etc. Mais quand même, un livret avec au moins le glossaire complet du jeu, c’est pas trop demandé dans une boîte qui ne contient qu’une punchboard et un peu plus de 150 cartes…

 Mais à part ces considérations bassement matérielles (et puis c’est bon pour la planète… Ah zut, je les ai imprimées…) ça a vraiment été une très bonne découverte et j’ai hâte de faire découvrir à ma fille de 10 ans et à mes amis à qui, je suis certain, il va plaire aussi !

Conclusion de Jeux Viens à Vous

Après avoir passé le moment de comparaison avec son grand frère Magic, j'ai su apprécié KeyForge pour ses particularités propres : des deck unique sans possibilité de choisir ses cartes, dilemme constant sur la famille à jouer, une part de hasard présente mais qui peut être en partie géré. 

Le jeu est plutôt facile d'accès, passé les premières parties, il devient de plus en plus fluide mais les choix restent constant et il vous faudra parfois vous creuser la tête afin de savoir comment renverser la situation avec les combats, lamoisson, les équipements ou les actions. 

KeyForge est promis j'ai l'impression à un beau succès, mais attendons que le buzz passe afin de voir s'il confirmera ses promesses! 

* Matthias, me pardonneras-tu un jour ce jeu de mot? 

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir les précédents entretiens, mes animations ou suivre ma page facebook  : 

Jeux Viens à Vous


Les articles de Jeux Viens à Vous

 

How to rob a bank
Dépasser ses peurs
Par Odin
Forbidden City
Blue Lagoon
Géosmart
Kiwara
Perplexus
Azul
Cat'astrophes
Attention Monstres gloutons! 
Mes associations Montessori - J'observe
Flooping
Krom
Bioblo Mini box
Wanted 7
Niwa
Mauw
Baiam
Pict it
Princess of legend
Affinity
Age of giants
Potions et Sortilèges
Brothers
Petit ver luisant
Mémoarrr!
Premières énigmes animaux
Apocalypse au zoo de Carson city
Kikafé
Dream on
Pool party
Les trois petits cochons
Twin it
A dos de chameau
Chimère
Karuba junior
Mr Wolf
Chasseurs de trésors
Banquet royal
Indian Summer
The Mind
Krazy Wordz
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus
Team Up!
La course vers El Dorado
Carta Impera Victoria
Paper Tales
Cottage garden
Hippo
Gotown
Virus
Jungle Logic
Barabistouille
Clank! 
Tour de chats
Queendomino
Taggle
Star Realms Colony Wars
Klash
Little Big Fish
Blackwood
Flamme rouge
Minuit, meurtre en mer
Les héros de Kaskaria
L'ile de la tortue
Profiler
La quête d'Olan
Girafomètre
Baobab
Jacot
Tour de dragon
Paul et la lune
Coconut Pirate
Altitude
Sauve moutons
Booo! 
Le cri de Rose Marie
Playa playa
L'année du dragon

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now