Jeux Viens à Vous Nadine Seul 2 ème partie

La semaine dernière je vous présentai la première partie de mon entretien avec Nadine Seul, la commissaire générale du Festival international des jeux de Cannes. 
Dans cette seconde et dernière partie, nous évoquons le poids économique que représente désormais prix de l'As d'or, les conflits d'intérêt qui existent parfois entre membres du jury et éditeurs ou distributeurs, les critiques reçues au fil des années, Bruno Cathala, Monsieur Phal mais aussi Ken Loach, Fassbinder et le cinéma italien mais également son proche avenir....

"Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur"

Le mariage de Figaro, Beaumarchais 

 

8) Etre gagnant de l'As d'or est un formidable tremplin économique, mais également de plus en plus pour les nommés...

 

Tout à fait !

 

D'ailleurs j'en parlais avec Mathieu d'Epenoux qui a été nominé pour Twin it cette année ou bien avec Perlinpinpin dans la catégorie enfants il y a quelques années, un jeu déjà assez installé, et il me disait que dès la nomination, il avait vu les chiffres de vente augmenter.

Pour tous les jeux nommés, on a vu un engouement du public.

 

Après il faudrait voir les chiffres de vente que ne me donnent pas les éditeurs!

 

Donc c'est leur ressenti, ce qu'ils veulent bien m'indiquer, puisque nous n‘avons pas de retours sur les chiffres exacts de ventes.

 

Ensuite, comme vous le savez, il est très difficile de déterminer si un jeu s'est bien vendu grâce à un label, grâce à une communication pertinente, grâce à un bon référencement...

 

Mais quand même, de l'avis des éditeurs et des boutiques avec qui je discute régulièrement c'est un vrai coup de pouce, tant pour celui qui a gagné dans sa catégorie que pour les autres nominés.

 

 

Je termine la question..

 

Par rapport à ce formidable tremplin économique, il y a forcément des rumeurs qui courent dont l'une avec Monsieur Phal qui a été accusé de nombreuses fois de décider de l'As d‘Or et d'être vendu à Asmodée et de mener le jur.

L'année dernière c'est directement le patron de Iello qui a réalisé de nombreuses critiques envers le jury. Hélène Graveleau, membre du jury et rédactrice en chef de Plato, magazine qui est la propriété de la société Megalopole, propriétaire également de Sit down, éditeur distribué par Atalia, vainqueur de l'As d'or enfant.

 

Comment sont fait les choix du membre du jury? Et comment gérez-vous les conflits d'intérêt qui peuvent exister entre membres du jury et éditeurs/distributeurs? 

 

Depuis, toutes ces années, ce genre de rumeurs m’affectent de moins en moins (je sens un agacement dans sa voix et j'hésite à lui préciser que ce n'est pas mon avis) car j’ai une très grande confiance dans chacun des membres du jury.

Le jury ce sont 9 personnes, qui ont chacune une voix !

 

J'assiste aux délibérations, je les rencontre très régulièrement et je peux vous dire que chacun défend ses coups de coeur!

 

J’ai en effet entendu la critique de Iello qui n’a pas rappelé qu’il avait …. gagné l’As d’Or avec ANDOR !

Justement ma question portait sur comment vous, vous réagissiez par rapport à toutes ces critiques depuis de nombreuses années?

Est-ce que votre politique c'est de les défendre? De laisser dire?

 

On est dans un pays qui est une grande démocratie où tout le monde aime donner son avis.

Etant donné les enjeux en termes de vente, de communication, de visibilité, tout le monde a envie de recevoir ce prix et ceux qui ne le reçoivent pas peuvent ressentir une certaine amertume..

 

Comme tout acte de création, que ce soit un jeu, un film, un livre, il y a une forte implication de créateurs très souvent passionnés qui ont investi beaucoup de temps et d‘énergie. Si on estime qu'on n‘est pas récompensé à sa juste valeur, il y a une tristesse légitime, voire de l‘amertume donc je comprends qu'il puisse y avoir des réactions, c'est tout à fait normal.

 

 

C‘est moi qui choisit les membres du jury, ils sont 9, tous avec des caractères différents, tous avec leurs qualités et j'ai une confiance absolue en chacun d'entre eux.

Monsieur Phal a peut être une personnalité qui se remarque davantage et puis aussi avec Tric trac il a crée une communauté , il a une visibilité que n'ont peut être pas les autres membres du jury, donc il est peut- être plus dans l'oeil de mire que d'autres, qui ont cependant aussi une personnalité riche.

 

Je fais confiance à chacun d'entre eux, sans exception, sinon je leur aurais demandé de quitter le jury.

 

Comme je vous l‘expliquais, Il y a un week-end de délibération auquel j'assiste pour vérifier que chacun ait pu défendre ses coups de coeur, ce qui est le cas. Très souvent les membres du jury arrivent à une même conclusion. Si ce n’est pas le cas, il y a discussion, ils sont 9, et c'est une personne une voix donc il n'y a aucune pression.

 

Tous les membres du jury sont très intelligents et ils n'apprécieraient pas de se faire imposer quoi que ce soit par Monsieur Phal ou qui que ce soit. Monsieur Phal n'a jamais rien imposé, il vote en son âme et conscience comme les autres membres du jury.

Donc qu'il y ait des critiques, c'est normal, mais il ne faut pas perdre de vue que les jurés sont 9 avec chacun une voix et que c’est la majorité qui l’emporte et que la décision est collégiale.

Les gagnants des As d'or

 

 

Je tiens aussi à dire qu'un prix ce sont des critères.

 

 

Il y a des critères objectifs :

 

Est-ce que la règle est bien écrite, en bon français, compréhensible ? Est-ce qu'il n'y a pas de bug dans le jeu ?

Le jeu n’est-il pas une énième réédition d'un jeu ancien ? Les mécanismes sont-ils connus ou originaux ?

 

Ca c'est clair, on peut objectiver et éliminer des jeux sur ces critères là.

 

Ensuite comme tous les prix qui touchent à un produit culturel, (nous sommes à Cannes où l’on décerne la Palme d'Or et rare sont les années où il n’y a pas de critiques sur les prix remis !!), il y a une part de subjectivité.

 

L’illustration compte aussi pour beaucoup. Mais… ce qui peut paraître magnifique à certains peut sembler très laid à d'autres. Et puis il y a le plaisir et l'envie de jouer et de rejouer et là aussi c'est un aspect hautement subjectif !

 

Notre jury échange, détermine des critères qui sont objectifs mais il y a aussi cette part de subjectivité. Donc j'accepte bien volontiers qu'il y ait des discussions suite aux nominations et au palmarès, mais disons que dire X ou Y est vendu à tel ou tel ce n’est pour moi absolument pas le cas!

 

Asmodee distribuant un nombre important de jeux de société sur le marché, d'un point de vue statistique, il n‘est pas étonnant qu'il y ait dans la sélection plus de jeux distribués par Asmodée.

 

Je cite parfois le cas de Dixit. Lorsqu'il a remporté l'As d'Or, l'auteur et l'éditeur étaient d’illustres inconnus, n’étaient jamais venus au FIJ et n’étaient pas distibués par Asmodée à l'époque mais par Paille. Et bien, le jury n’a pas hésité à primer le jeu.

 

 

 

Par rapport à toutes ces critiques, vous en reparlez avec les éditeurs qui ont pu avoir des mots vraiment durs? L'année dernière, il y avait eu des choses très dures de dites sur le jury.

 

S'ils m'en parlent, oui. Comme je le dis à tous, si vous avez des remarques, n'hésitez pas à m'appeler, il n'y a aucun problème pour en discuter !

 

Notre équipe essaye vraiment d'être à l'écoute.

 

Mais être à l'écoute ça ne veut pas dire non plus accepter pour argent comptant toutes les critiques.

 

Vous avez des membres du jury qui ont été blessés ou fatigués parfois par ces critiques?

 

Je pense que ce n'est pas facile, surtout quand c'est la première année. Ce n'est pas facile, car eux savent qu'ils ont fait leur boulot, qu'ils y ont passé énormément de temps. Les décisions ne se prennent pas sur un week-end mais sont un aboutissement et se construisent tout au long de l'année.

 

Ils ont joué, rejoué ensemble, testé les jeux auprès de différents cercles de jeu, été à l’écoute du buzz ludique, observé les réactions des joueurs… puis ils ont 3 jours pour arriver à un palmarès collégial.

 

Je n'ai jamais eu à dire à X ou Y qu'il tentait d'imposer quoi que ce soit. C‘est le rôle d'un juré de défendre ses choix, il ne peut pas les imposer si la majorité s’y oppose.

Catherine Watine me disait que sur des rares exceptions que cela s'était mal passé avec d'anciens membres, comment cela se passe t-il dans ce cas là?

C'est vous qui intervenez et gérez le conflit humain?

 

Je ne dirai pas qu’il y ait eu de conflit humain. Je ne vois pas à quoi elle se réfère, donc il faudrait qu'elle me rappelle à quoi elle fait référence. Certes parfois certains peuvent être déçus de ne pas voir leur coup de coeur retenu, mais c’est la loi de la majorité et je veille toujours à ce que chacun expose ses arguments et fasse rejouer aux jeux qui le séduisent.

 

Elle ne m'a pas donné de nom mais elle m'avait dit qu'avec une ou deux personnes, dans le passé, cela avait pu être compliqué.

 

Ca m'est difficile de vous répondre car je ne vois pas à qui elle fait référence.

 

Oui je comprends!

 

Ce qui peut se passer, c'est qu'on peut ne pas avoir le même point de vue sur un jeu. Si vous défendez un jeu bec et ongles et que vous voyez que les personnes en face de vous n'y trouvent pas les mêmes valeurs, c'est frustrant! J‘assiste à certaines réunions du jury et suis surtout là sur l’intégralité du week end de délibération.

Et à ces occasions je n’ai jamais vu de conflits. Il y a certes des discussions vives car notre jury est composé de passionnés, mais pas de conflit humain. Mon rôle est de veiller à ce que chacun s'exprime, que le résultat soit bien entériné. (Rires)

 

Je n'interviens pas dans les débats, ni dans le choix des jeux !

Rencontres à l'espace pro

 

9) Monsieur Phal, François Décamp maintenant, Anaelle Grondin, Marcus, Hélène Graveleau, Thierry Saeys, presque l'ensemble du jury est lié à un média du jeu.
Est-ce une volonté de votre part d'apporter une forte communication au monde ludique en général?

Etre membre du jury c'est vraiment un gros gros travail donc il faut trouver des personnes qui de part leur métier ou de part leurs envies, leurs passions, jouent énormément donc que ce soit dans des boutiques, avec François Décamp ou Thierry Saeys et maintenant Patrice Pillet qui vient d’intégrer le jury depuis le départ de François (et pas de n'importe quelles boutiques, des boutiques où il y a des animations, des soirées jeux, liées à des manifestations ludiques, pour qui le jeu est vraiment un produit culturel et pas simplement une marchandise. Des personnes qui ont choisi de vendre du jeu parce qu'elles sont passionnées par ce secteur).

 

J'ai souhaité intégrer le réseau des cafés ludiques parce que c'est aussi un nouveau moyen de toucher un nouveau public.

 

Ce n’est pas un choix délibéré de trouver des médias à tout prix, mais c’est certains que des médias spécialisés comme Trictrac ou Plato sont tout à fait légitimes dans un jury dédié aux jeux. Et je viens de solliciter Olivier Reix de la Radio des Jeux et Pierre-André Joly du Le Stream.fr . Autant d’experts incontestés !!

 

Anaëlle Grondin, n'a pas été choisie parce qu'elle travaillait aux Echos mais parce que c'est une joueuse aguerrie qui joue énormément et qui s’intéresse au monde ludique. Elle était venu à plusieurs reprises au FIJ et son intérêt pour notre manifestation et le monde des jeu mont séduits. Elle vient de quitter le jury car elle s’éloigne de la métropole et elle est remplacée par un autre journaliste qui a co-animé la conférence que nous avons organisée sur les médias et le jeu : Damien Leloup, responsable de la rubrique Pixels du Monde, mais surtout grand passionné de jeu.

 

Les ludothèques sont égalmeent représentées à travers Catherine Watine. Et Erwan Berthoux du CNJ apporte aussi une grande expérience de part ses responsabilité au sein du concours international de créateurs de jeux de Boulogne Billancourt. .

 

 

 

10) Monsieur Phal vient d'annoncer la vente de Tric trac. Catherine Watine m'indiquait qu'il quitterait comme elle bientôt le jury également. Qu'est ce que vous auriez envie de nous dire sur cette page qui se tourne et sur le personnage aimé ou détesté?

 

Je sais gré à Monsieur Phal d'être venu découvrir le FIJ il y a une dizaine d‘années, sans aucun a priori et avec beaucoup de curiosité. On a tout de suite sympathisé, il nous a apporté son soutien en faisant partager son expérience du festival aux internautes qui le suivent sur Tric trac. Ca nous a permis d'avoir une meilleure visibilité et tout au long de ces années il nous a accompagné avec une très grande bienveillance, avec des conseils, une grande gentillesse, c'est quelqu'un sur qui on peut compter mais qui est très respectueux et n’impose rien.

 

C'est quelqu'un que j'apprécie tout particulièrement. Je pense qu'il a énormément oeuvré pour le monde du jeu en développant Tric trac et en donnant à voir ce qu'est le jeu au sens large du terme. Et populariser notre loisir. Je comprends qu'après toutes ces années passés chez Tric trac, il ait envie de faire autre chose parce que c'est quelqu'un qui a aussi beaucoup d'autres centres intérêts! Je lui souhaite vraiment de se faire plaisir! (Rires)

 

Ca fait un petit pincement au coeur, mais la vie est ainsi faite! Et puis moi aussi après le prochain festival je partirai et je ferai autre chose. Je trouve normal dans la vie de pouvoir changer d'activité. Monsieur Phal va partir mais Tric trac va rester, et puis d'autres acteurs vont émerger.

(Mon téléphone coupe à nouveau)

 

Je suis désolé mon téléphone a encore coupé!

 

C'est pas grave!

 

Je disais un grand coup de chapeau à Monsieur Phal, merci pour son soutien au festival des jeux, au jury mais aussi au monde du jeu!

11) Vous avez commencé à répondre à la prochaine question, vous avez décidé que l'année prochaine serait votre dernier Cannes en tant qu'organisatrice. Qu'avez vous prévu pour les prochaines années? Vous occupez de vous? Réaliser d'autres projets?

 

Je vais passer à d'autres projets, et puis j'ai l'âge de la retraite. Le festival des jeux s'est bien développé au cours de ces dernières années, j'ai travaillé 30 ans à son évolution.

 

Et puis le FIJ c'est une équipe qui fonctionne bien, je sais que la relève est assurée !

 

Je ne sais pas si vous souhaitez en parler ou pas de vos futurs projets... La politique pourrait vous tenter par exemple comme l'actuel maire de Cannes et ancien président de la Semec , la société qui gère les événements du Palais?

 

Non absolument pas !

 

Je suis une technicienne. Bien évidemment, j'ai mes idées politiques mais ce n'est pas quelque chose vers lequel je me destine.

 

Je vais m'occuper de ma famille, de mes amis, de moi et j'ai d'autres intérêts que le jeu et l'organisation de manifestation, donc j'aurais de quoi faire mais pas dans la politique.

 

 

Quel(s)conseil(s) souhaiteriez vous donner à celle qui va vous succéder, Cynthia Reberac?

 

Le conseil, c'est rester à l'écoute. Prendre le temps de la réflexion.

 

Discuter avec un maximum d'acteurs du milieu afin de voir les tendances, ce qu'ils aimeraient qu'on propose. C'est ce que je vous ai un peu dit tout à l'heure. En sachant qu'on ne peut pas satisfaire tout le monde donc essayer de prendre des orientations qui correspondent à des envies et des besoins de nos publics (professionnels et grand public).

 

Et puis ne pas se laisser laminer, vous me parliez du label As d'or que certains ont appelé l'Asmod'or ou des choses comme ça. On sait ce que l'on fait, il faut croire en ce que l'on fait, mais toujours en restant à l'écoute bien évidemment.

Photos avec les exposants

 

 

12) Si vous deviez me citer 2 personnes du monde ludique, l'une pour ses qualités professionnelles et l'autre pour ses qualités humaines, l'un n'enlevant rien à l'autre?

 

Je citerais mon ami Bruno Cathala dont j'apprécie toutes les créations ludiques, et ce que je trouve aussi très chouette c'est que Bruno reste lui aussi à l'écoute. Il vient pratiquement chaque année au FIJ, il continue à participer aux nuits du off, il reste ouvert aux discussions avec ces jeunes auteurs qui débarquent et qui sont un petit peu perdus, qui se demandent comment se repérer dans ce monde du jeu pas toujours facile .

 

Excusez moi... (Tousse)

 

Vous m'épuisez! (Rires)

 

J'admire sa capacité à rester à l'écoute des gens. L‘année dernière quand nous avons lancé le premier proto lab, nous avons souhaité proposer aux jeunes auteurs encore non édités un atelier sur la relation auteur / éditeur, j'en ai parlé à Bruno et tout de suite il a été partant pour animer cet atelier. C'est un auteur à succès et il reste dans le partage.

 

D'ailleurs on le voit, il commet des jeux en collaboration avec d'autres auteurs donc c'est quelqu'un qui est ouvert sur les autres et que j'apprécie tout particulièrement.

 

Et puisqu'on a parlé de Monsieur Phal, il restera lui aussi pour moi quelqu'un pour qui j'ai beaucoup de respect et beaucoup d'admiration et qui écoute aussi beaucoup, qui accepte de transmettre et de partager ses connaissances. J'aime beaucoup les gens comme ça, qui partagent et qui ne gardent pas les informations pour eux.

 

Mais il y en a bien d'autres!

 

Oui! Le but est d'en mettre 2 en valeur.

 

Catherine c'est aussi quelqu'un sur qui j'ai toujours pu compter. Ces personnes sont des gens qui, quand j'aurai quitté le FIJ resteront des amis.

 

Elle m'a dit beaucoup de bien de vous.

 

13) Comment définiriez-vous en un mot, oui un seul, chacune des personnes suivantes  :

 

Oh je n'aime pas trop ce genre de question mais allez y ! (Rires)

 

Matthieu d'Epenoux

 

Emotion!

 

Catherine Watine

 

Générosité

 

Monsieur Phal

 

Un mot?! (Rires)

 

Sensibilité

 

 

Croc

 

Le maître du jeu (Rires)

 

 

Marc Nunes

 

La passion toujours

 

 

Cédric Barbé

 

Je ne le connais pas vraiment donc je ne pourrais pas donner de définition

 

 

Philippe des Pallières

 

(Réflechit)

 

Hum... comment je dirais en un seul mot...Philippe... Je sèche!

 

Philippe qui est aussi un très bon ami, que j'aurais pu également citer parmi les 2 personnes.

Je dirais Attachiant (Rires)

 

Ce n'est pas un mot qui existe mais...

 

Vous avez le droit d'inventer des mots!

 

Je vais me faire un ennemi!

 

Dans l'entretien que j'ai eu avec lui, il reconnait qu'il a un bon caractère

 

Gaetan Beaujannot

 

Tout un concept

 

Nadine Seul

 

Nadine Seul? (Rires)

 

Faudrait demander à quelqu'un d'autres!

 

Tenace!

 

C'est bien!

Wladimir Watine pour Blackrock

14) Pourriez-vous nous parler d'un auteur ou d'une œuvre importante à vos yeux, que ce soit en littérature, théâtre, cinéma, jeu etc... que vous souhaiteriez faire découvrir ou redécouvrir à mes lecteurs ?

 

Il y en a tellement!

 

Par exemple dans le cinéma, j'aime beaucoup Ken Loach, son cinéma engagé ou celui du génial Rainer Werner Fassbinder. Le cinéma d’auteurs italien aussi : Fellini, Antonioni, Visconti (Mort à venise est sans doute un de mes films préférés). Le cinéma m’intéresse tout particulièrement.

 

Ensuite j'adore la musique latine !

 

Dans une autre vie j'aurais aimé monter un festival de musique caraïbes : salsa, still bands, reggae..

 

D'accord!

 

Ca c'est quelque chose que j'aime bien faire découvrir à mes amis.

 

La musique a toujours été importante dans ma vie et j’ai des goûts très éclectiques qui vont de David Bowie à Barbara. On ne l'entend plus beaucoup donc il m'arrive d'offrir des Cds de Barbara.

 

15) Le jour où vous devrez quitter le monde du jeu, d’une manière ou d’une autre, que souhaiteriez-vous que l’on retienne de vous professionnellement mais surtout humainement?

 

J'aimerai que l'on retienne que j'ai fait grandir ce festival des jeux. On a commencé tout petit et puis avec de la tenacité, une équipe, on a réussi à faire grandir cette manifestation. Et finalement, peu importe si on ne se souvient pas de moi, mais j’espère que ce festival continuera à se développer.

 

Et humainement ?

 

Quelqu'un qui est dans l'échange, l'écoute, le partage. C'est aussi pour cela que j'aime le jeu, pour jouer il faut respecter l'autre, des règles, partager des moments avec des gens.

 

C'est ce qui m'a séduit quand on m'a demandé de m'occuper d'un festival des jeux dans un monde très individualiste. On a accueilli 100 000 personnes, c'est une concentration énorme d'individus de tous les âges, de toutes origines et ce qu'il en ressort c'est un sentiment de convivialité.

 

On a rarement à intervenir en terme de sécurité. C'est ce qui m'a séduit dès le début.

Les très impressionnants tournois de Scrabble

16) C'est malheureusement la fin de cet entretien...

 

Tout à une fin! (Rires)

 

Une carrière, un entretien...

 

Nadine Seul, en prenant en compte votre vie professionnelle et personnelle êtes vous heureuse ?

 

Tout à fait!

 

Je n'ai pas de regrets! Et puis ma vie n'est pas terminée...

 

Oui ! (Rires)

 

Je vais continuer à faire des choses qui me plaisent parce que ça c'est très important. Personne ne m'a forcée à avoir cette activité professionnelle, ça été un choix et ça m'a comblé, je suis ravie d'avoir pu travailler sur un tel festival.

 

La diplomatie a pu vous manquer?

 

Non, non! Car personne ne m'a obligée à quitter cette carrière et la diplomatie fait bien souvent fi des valeurs que l’on retrouve dans le jeu.

 

Eh bien, je vous remercie beaucoup!

 

Je vous en prie! Merci d'avoir pris le temps de m'écouter

 

Merci à vous!

Pour ceux qui souhaiteraient soutenir mes entretiens, voici ma page tipeee,  même un petit geste fait plaisir et vous pourrez contribuer à d'autres interviews réalisés sur des festivals (Cannes, Paris est ludique, Essen...) : 

Ma page Tipeee 
 

Merci à mes Tipeeeurs de me soutenir  : Arnaud Urbon, Bruno Faidutti, Emilie Thomas, Nicolas Soubies ,Virgile De Rais, Pierre Rosenthal, et Ludikam! 

 

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir les précédents entretiens, mes animations ou suivre ma page facebook  : 

http://www.facebook.com/jeuxviensavous/
 

Saison 1

Yves Hirschfeld
Benoit Forget
Bruno Faidutti 1ère partie
Bruno Faidutti 2ème partie
Naiade
François Haffner 1ère partie
François Haffner 2ème partie
Pierô Lalune
Timothée Leroy
Mathilde Spriet
Sébastien Pauchon
Tom Vuarchex
Vincent Dutrait 1ère partie
Vincent Dutrait 2ème partie
Christophe Boelinger 1 ère partie 
Christophe Boelinger 2ème partie
Régis Bonnessée
Roberto Fraga 1ère partie
Roberto Fraga 2 ème partie
Cyril Demaedg
Bruno Cathala 1 ère partie
Cyril Blondel
Bruno Cathala 2ème partie
Yahndrev 1ère partie
Yahndrev 2ème partie
Emilie Thomas
Sebastien Dujardin
Florian Corroyer
Alexandre Droit
Docteur Mops 1ère partie
Docteur Mops 2ème partie
Arnaud Urbon
Croc
Martin Vidberg
Florent Toscano
Guillaume Chifoumi
Nicolas Soubies
Juan Rodriguez 1ère partie
Juan Rodriguez 2ème partie
Bony
Yannick Robert
Docteur Philippe Proux
Franck Dion 1ère partie
Franck Dion 2ème partie
Franck Dion 3ème partie
Yoann Laurent
Carine Hinder et Jerôme Pélissier
Dominique Ehrhard
Christian Martinez
Maxime Savariaud
Véronique Claude
Shadi Torbey

 


  

Saison 2 
 

Fabien Bleuze
Serge Laget
Djib 1ère partie
Djib 2me partie
Florian Sirieix
Farid Ben Salem 1 ère partie
Farid Ben Salem 2ème partie
Julien Lamouche
Jean-Louis Roubira 1ère partie
Jean-Louis Roubira 2ème partie
Philippe des Pallières 1ère partie
Philippe des Pallières 2ème partie
Julian Malgat Tome 1
Philippe Tapimoket 1ère partie
Philippe Tapimoket 2ème partie
Théo Rivière
Reixou
Nicolas Bourgoin
Natacha Deshayes
Gary Kim 
Emmanuel Beltrando
Tony Rochon

Thierry Saeys
Lia Sabine
Igor Polouchine 1ère partie
Igor Polouchine 2ème partie
Bernard Tavitian
Marcus 1ère partie
Marcus 2ème partie
Gaetan Beaujannot
Jean-Michel Urien
Michel Lalet 1ère partie
Michel Lalet 2 ème partie
Michel Lalet 3ème partie
Christophe Raimbault
Gaelle Larvor / Nam-Gwang Kim
Stefan Feld


Saison 3

Catherine Watine
Jean-François Feith
Nadine Seul 1ère partie

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now